Les Jardins de Beltaine














 
 
 
 
Philosophie de l'entreprise
 

 
Aspect écologique
 
But 
  • Montrer que chaque plante a son utilité, même et surtout les « mauvaise herbes », elles attirent une multitude d’insectes dont de nombreux auxiliaires du jardinier.
  • Créer un écosystème en respectant les équilibres biologiques et en favorisant la biodiversité.
  • Sensibiliser à l’importance de la faune et la flore sauvage locale.
 
Actions 
  • Utiliser un maximum de matériaux naturels et d’outils manuels, et le minimum d’éléments non naturels (clôture en galvanisé).
  • Cultiver essentiellement des essences locales (arbustes et vivaces) et quelques légumes anciens et plantes aromatiques.
  • Consigner nos bouteilles.
 
 
Aspect culturel
 
But 
  • Réhabilitation du jardin de notre arrière grand-père (Jean Kieffer, jardinier des Hartmann)
  • Utilisation des techniques et plantes d’antan (fruits et légumes anciens) en y associant les savoirs scientifiques récents (permaculture, Bois Raméral Fragmenté…).
  • Revalorisation du petit patrimoine agricole en restaurant les murets existants.
  • Dans un second temps, créer un lien intergénérationnel en revalorisant le savoir des anciens afin de faire perdurer la mémoire collective et de la transmettre aux plus jeunes.
 
Actions  
  • Rechercher les traditions locales liées aux plantes, les différentes cultures ayant existé dans la vallée (céréales, vignes, fruitiers anciens) et les faire coexister dans un contexte nouveau.
  • Transmettre les savoirs anciens en proposant des visites guidées des jardins, en assurant des conférences sur différents thèmes environnementaux pour tout public.
 
 
Aspect économique
 
But  
  • Création de 2 emplois directs par l’installation d’une exploitation à taille humaine, sans équipements lourds,  afin de faire revivre un espace situé dans un contexte de fermeture de paysage (vergers, terrasses envahies par les espèces colonisatrises).
  • Participer au développement touristique écologique de la vallée en fournissant un produit local aux différents acteurs économiques (restaurants, transformateurs alimentaires, paysagistes…)
 
Actions  
  • Diversification des cultures pour revente de plantes, arbustes, fruits.
  • Pas d’investissement lourd en matériel car la majorité des travaux sont réalisés à la main.
 



Créé avec Créer un site
Créer un site